Archives du mot-clé pollen

Analyses palynologiques de 27 prélèvements réalisés en stratigraphie, grotte diaclase de la « Karelslé »,Waldbillig (Luxembourg).

Au cours de l’été 2019, une campagne de prélèvements palynologiques et sédimentaires a été entreprise par l’équipe sur la « coupe témoin », en parallèle d’anciens prélèvements réalisés par Jean Heim (série de 8 prélèvements de A à H). Ces premiers prélèvements avaient fait l’objet d’analyses polliniques en 1998 par J. Heim, mais aussi d’analyses anthracologiques par J.-M. Pernaud (2001). Ils se révélèrent d’autant plus intéressants que des datations radiocarbones avaient permis d’attribuer certains niveaux au Mésolithique ancien (Préboréal).
L’objectif de la présente étude est de réaliser un diagramme pollinique complet de la stratigraphie de la coupe témoin, avec un meilleur niveau de détail que l’étude de J. Heim. Pour la présente étude, une série de 27 prélèvements a été réalisée sur environ 1,7 mètres de puissance.
Les échantillons ont été réalisés dans des niveaux à dominance minérale, sédiment à priori plutôt défavorables à la conservation pollinique. Pourtant la première étude réalisée par J. Heim en 1998 suivie de tests sur les prélèvements de 2019 révélèrent un potentiel pollinique intéressant (Gaudin, 2020).
Ce rapport fait état des observations polliniques complètes des 27 prélèvements.

GAUDIN L., 2021 – Analyses palynologiques de 27 prélèvements réalisés en stratigraphie sur le coupe témoin de la grotte diaclase de la « Karelslé » sur la commune de Waldbillig (Luxembourg). Octobre 2021. 39 p. (Destinataire public : Centre National de Recherche Archéologique – Service d’archéologie préhistorique. RO. M. Brou,  Dir. M. Le Brun-Ricalens ).

Chartres (28) – Opération archéologique de Saint-Martin-au-Val : Etude palynologique

Prélèvement palynologique en stratigraphique, ARKEOMAP, Loïc GAUDINCette étude présente les résultats de l’analyse palynologique de quatre prélèvements  réalisés lors de la fouille du bassin antique du site de Saint-Martin-du-Val à Chartres (28), opération archéologique C128.17. Les prélèvements ont été réalisés dans des niveaux postérieurs à l’abandon du bassin antique.

Ce rapport fait suite a une pré-étude qui visait à estimer le contenu palynologique de six prélèvements. Seulement quatre prélèvements ont été retenus.
Le site a été fouillé par le service archéologique de la ville de Chartres sous la direction
de Monsieur Bruno Bazin. L’étude a été commandée par le service avec l’accord de son responsable Monsieur Laurent Coulon.

La fouille archéologique d’un bassin situé à proximité du sanctuaire antique de Saint-
Martin-du-Val (28), concerne un vaste complexe cultuel occupé entre le 1er siècle et le
IIIe siècle.

Les conditions taphonomiques du site sont particulières car les vestiges se trouvent dans
la zone alluviale, ennoyées sous le niveau de l’Eure. Cette situation procure des
conditions anaérobies pour les niveaux stratigraphiques les plus profonds, contextes à
priori favorables à la conservation des restes organiques et des pollens.
Dans l’état actuel des fouilles, le bassin possède un comblement singulier constitué de
bois enchevêtrés et emmêlés qui semblent avoir été brûlés. Leur excellent état s’explique
par une conservation en milieu humide.

Les prélèvements ont été réalisés le long de la colonne stratigraphique au moment de la
fouille (mai 2017).

Les résultats obtenus décrivent  un paysage en déprise agricole, marqué par la reconquête
forestière : les arbres pionniers tels que le noisetier et le bouleau sont en augmentation
alors que les indices d’activités agricoles (céréaliculture) et d’occupations humaines sont
quasiment absents.

Rapport d’étude.