Archives du mot-clé archéologie

Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique du site « Les Fraudes » à Sandillon (45).

La commune de Sandillon est située à une vingtaine de kilomètres au sud-est d’Orléans. Le tracé de la future route traverse le Val de Loire. La fouille, faisant 3000 m², concerne un segment routier situé dans le lit majeur de La Loire, sur les communes de Jargeau et Darvoy. La fouille concernait un habitat de l’Âge du Bronze et quelques traces d’occupations de la période antique.
Ce document présente les résultats d’analyses de restes charbonneux prélevés à l’intérieur des comblements de six fosses attribuées au Bronze final III, probables « fosses dépotoirs » situées à proximité de zones d’habitats.

GAUDIN L., 2021 – Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique du site « Les Fraudes » à Sandillon (45). Opération 45.300.065 AP. Rapport d’étude anthracologique, 35 p. (Destinataire public : Service archéologique départemental du Loiret, R.O. M. Estur, Dir. M. Morin)

LIEN VERS LE RAPPORT RFO

Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique  » des abords du théâtre » à Beauvais (60).

Ce document présente les résultats d’analyses de restes charbonneux prélevés à l’intérieur de comblements de fosses / latrines médiévales, lors d’une fouille menée sur les abords du théâtre à Beauvais (60). Neuf taxons anthracologiques ont été identifiés dans cette étude avec notamment de nombreux fragments provenant de bois de petit calibre (type fagot).

GAUDIN L., 2021 – Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique  » des abords du théâtre » à Beauvais (60). Opération 12776. Rapport d’étude anthracologique, 34 p. (Destinataire public : Service archéologique de la ville de Beauvais, Dir. M. Fémolant)

Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique  » de la Place du Général de Gaulle  » sur la commune de Eze (06).

Dans le cadre d’un projet de construction d’un parking souterrain sur sur la commune d’Eze (06), une fouille préventive a été réalisée par le service d’Archéologie Nice Côte d’Azur de janvier à juillet 2021 sur une surface de 2200 m². L’intervention a révélé une occupation continue entre l’époque Républicaine et l’Antiquité Tardive (IIe s. av – VIIe ap. s. J.-C.) matérialisée par une importante concentration de fosses dépotoirs contenant des rejets domestiques, un bâtiment, un grand bassin maçonné et des vidanges de crémations funéraires. Une petite fosse isolée datée par la céramique de l’âge du Bronze marque une phase antérieure dans l’occupation du site.
Ce document présente les résultats d’analyses de restes charbonneux retrouvés dans les comblements de diverses structures (« fosses dépotoirs, » vidanges de bûchers funéraires, niveaux de sol de bâtiments).

GAUDIN L., 2021 – Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique  » de la Place du Général de Gaulle  » sur la commune de Eze (06). Opération PDG 49.20. Rapport d’étude anthracologique, 63 p. (Destinataire public : Service d’archéologie Nice Côte d’Azur, R.O. M. Chevaux, Dir. M. Blanc-Garidel)

Test palynologique d’un prélèvement réalisé dans le comblement d’un fossé antique du site « Les Bas Vergers », sur la commune de Maisons (14).

La fouille du site « Les Bas-Vergers », sur la commune de Maisons (14), concerne des structures attribuées aux périodes néolithiques, de La Tène, de la période gallo-romaines, du Haut-Moyen Age et de l’époque moderne.
Ce document présente les résultats d’un test palynologique d’un prélèvement provenant du comblement d’un fossé antique (structure 127).
Au regard de l’état de conservation global des pollens, de la diversité observée, la poursuite de l’analyse de ces échantillons pourrait être intéressante.

GAUDIN L., 2021 – Test palynologique d’un prélèvement réalisé dans le comblement d’un fossé antique du site « Les Bas Vergers », sur la commune de Maisons (14). Site1, Liaison douce Sully-Port-en-Bessin. Opération 164380. 17p. (Destinataire public : Service départemental d’archéologie du Calvados. RO. Mme Leffet,  Dir. M. Hincker).

Analyses palynologiques de prélèvements réalisés en stratigraphie lors de l’opération « Place du Général de Gaulle », sur la commune de Eze (06).

Dans le cadre d’un projet de construction d’un parking souterrain sur la commune d’Eze (06), une fouille préventive a été réalisée par le service d’Archéologie Nice Côte d’Azur de janvier à juillet 2021 sur une surface de 2200 m². L’intervention a révélé une occupation continue entre l’époque Républicaine et l’Antiquité Tardive (IIe s. av – VIIe ap. s. J.-C.) matérialisée par une importante concentration de fosses dépotoirs contenant des rejets domestiques, un bâtiment, un grand bassin maçonné et des vidanges de crémations funéraires. Une petite fosse isolée datée par la céramique de l’âge du Bronze marque une phase antérieure dans l’occupation du site.
Ce document présente les résultats d’analyses palynologiques de trois prélèvements réalisés dans le comblement d’un grand bassin probablement destiné au captage d’eau. Les échantillons proviennent des niveaux de colmatage de la structure. La structure est datée de l’Antiquité tardive.
Les prélèvements ont été réalisés par le service archéologique de Nice Métropole sous la direction de M. Brice Chevaux .
Ce rapport fait suite a une pré-étude qui visait à estimer le contenu palynologique des échantillons. Les résultats des tests étant prometteurs, l’analyse plus approfondie des trois prélèvements a été retenue.

L’étude des associations polliniques a permis d’identifier des groupements végétaux de cultures, de friches et de jachères, de communautés rudérales : lieux de pacage, chemins, zones d’habitats.
Plusieurs taxons polliniques allochtones ont été identifiés : les céréales dont le seigle, le chanvre / houblon et probablement aussi le lin.
Quelques attestations d’olivier, de vigne et de noyer sont aussi à noter. Ces observations sont cohérentes avec l’analyse anthracologique réalisée sur les restes charbonneux retrouvés dans les comblements de la même période (Gaudin, 2021).
En ce qui concerne les végétations forestières, des formations de résineux (pins), de chênaies méditerranéennes, de boisements clairs et de boisements humides sont aussi perçues, mais elles devaient être très clairsemées dans le paysage ou relativement éloignées du bassin.

GAUDIN L., 2021 – Analyses palynologiques de prélèvements réalisés en stratigraphie lors de l’opération « Place du Général de Gaulle », sur la commune de Eze (06). Opération : PDG 49.20. 22p. (Destinataire public : Service d’archéologie Nice Côte d’Azur. R.O. B. Chevaux, Dir. M. Blanc-Garidel).

Analyse palynologique de prélèvements réalisés lors de l’opération archéologique de « La Charouillère – Déviation de Machecoul » sur les communes de La Marne, Paulx, Machecoul (44)

Ce document présente les résultats d’une analyse palynologique réalisée sur un prélèvement de l’opération archéologique menée sur la déviation de Machecoul au lieu-dit « La Charouillère ». Les sondages se sont déroulés durant l’année 2019 dans quatre zones sur les communes de La Marne, Paulx et Machecoul. Ils ont été réalisés par le service archéologique du Département de Loire-Atlantique sous la direction de M. Tan.
Le prélèvement provient du comblement d’un puits de la zone 4, situé à proximité de vestiges médiévaux. L’échantillon correspond plus précisément à un niveau daté du 9e-10e siècle.
Ce rapport fait suite a une pré-étude (Gaudin, 2020a) qui visait à estimer le contenu palynologique de l’échantillon. Les résultats du test étant prometteur, l’analyse plus approfondie du prélèvement a été retenue.

GAUDIN L., 2021 – Analyse palynologique de prélèvements réalisés lors de l’opération archéologique de « La Charouillère – Déviation de Machecoul » sur les communes de La Marne, Paulx, Machecoul (44). Opération OA186455. 22p. (Destinataire public : Pôle archéologique Département de Loire-Atlantique. Grand Patrimoine. RO. M. Tan, Mme Vorenger et Dir. Mme Mavéraud-Tardiveau).

Analyse palynologique de prélèvements réalisés en stratigraphie lors de l’opération du « Prutot » sur la commune de Nort-sur-Erdre (44)

Ce document présente les résultats d’analyses palynologiques de deux
prélèvements de l’opération archéologique du Prutot (OA n°186489), sur la
commune de Nort-sur-Erdre (44). Les deux prélèvements étudiés proviennent du comblement inférieur d’un « puisard » (PT 1381) attribué par datation radiocarbone au Bronze final.
Ce rapport fait suite a une pré-étude qui visait à estimer le contenu palynologique des deux échantillons. Les résultats des tests étant prometteurs, l’analyse plus approfondie des deux prélèvements a été retenue.
L’objectif de cette étude vise à obtenir une description du paysage végétal durant le Bronze final (période de transition entre les périodes climatiques de la fin du Subboréal et du début du Subatlantique), mais peut-être aussi apporter des éléments d’interprétation de cette structure en creux.

Au regard des résultats, on peut supposer que la trame de la mosaïque paysagère est encore très boisée. Les forêts (de type chênaie sessiliflore, chênaie-hêtraie et boisements hygrophiles) occupent une part importante de l’environnement.
Mais on constate dans le même temps, probablement sous l’impact humain, le développement d’associations végétales herbacées telles que les groupements de friches et de jachères, de prairies hygro- à mésophiles pâturées et de communautés rudérales : lieux de pacage, chemins.
En revanche, les cultures (notamment des céréales) ne sont pas perçues dans les environs du site.

GAUDIN L., 2021 – Analyse palynologique de prélèvements réalisés en stratigraphie lors de l’opération du « Prutot » sur la commune de Nort-sur-Erdre (44). Opération OA186489. 22p. (Destinataire public : Pôle archéologique Département de Loire-Atlantique. Grand Patrimoine. RO. M. Yacger, Dir. Mme Mavéraud-Tardiveau).

Analyse palynologique d’un prélèvement réalisés en fond de puits lors de l’opération de Saint-Sulpice de Royan (17). Opération 2019 – puits 631 – US 631.18

Ce document présente les résultats d’analyses palynologiques d’un prélèvement réalise en fond de puits lors de l’opération archéologique de Saint-Sulpice de Royan (17) en 2019. La fouille faisant 15 000 m2, concerne un site d’habitat du 7e – 9e siècle.
Le puits n°631, objet de cette analyse, daterait plus précisément du 8e – 9e siècle.

L’etude des associations polliniques a permis d’identifier des groupements végétaux de cultures, de friches et de jachères, de prairies hygro- à mésophiles pâturées et de communautés rudérales : lieux de pacage, chemins.
En ce qui concerne les cultures, plusieurs taxons polliniques peuvent être
directement rattaches aux activités agro-alimentaires : les céréales, le
chanvre/houblon, la famille de la carotte (Apiacées) et voire aussi du chou
(Brassicacées). La détection d’un pollen de chanvre / houblon suggère aussi
des activités de tissage.
Des formations de chênaies diversifiées, de boisements clairs et de
boisements humides sont aussi perçues, mais elles devaient être assez
clairsemées dans le paysage.

Tests palynologiques de cinq prélèvements réalisés dans des comblements de fosses de l’Age du Bronze final du site « Les Fraudes » à Sandillon (45)

La commune de Sandillon est située à une vingtaine de kilomètres au sud-est d’Orléans. Le tracé de la future route traverse le Val de Loire. La fouille, faisant 3000 m², concerne un segment routier situé dans le lit majeur de La Loire, sur les communes de Jargeau et Darvoy. La fouille concernait un habitat de l’Âge du Bronze et quelques traces d’occupations de la période antique.
Ce document présente les résultats de tests palynologiques de cinq prélèvements réalisés dans des fonds de fosses datés de l’Âge du Bronze final.
Au regard de l’état de conservation global des pollens, de la diversité observée, la poursuite de l’analyse de ces échantillons paraissait peu pertinente.

http://arkeomap.com/wp-content/uploads/2022/07/RFO_les-Fraudes_final.pdf

Tests palynologiques de deux prélèvements réalisés lors de sondages aux abords du château de Suze-la-Rousse (26), site de Garenne.

Les prélèvements proviennent plus précisément d’un sondage (SD1) réalisé au niveau des terrasses situées au sud-est en contrebas du château. L’étude
stratigraphique permit d’attribuer les US des deux prélèvements à l’époque
moderne par chronologie relative. En effet, des éléments sculptés de
style Renaissance, identifiés dans des niveaux inférieurs, permirent de proposer cette attribution chronologique en établissant un terminus post quem au XVIe siècle.
Au regard de l’état de conservation global des pollens, de la diversité observée, la poursuite de l’analyse de ces échantillons paraissait peu pertinente.