Sujet : « Les transformations spatio-temporelles de la végétation du nord-ouest de la France depuis la fin de la dernière glaciation.
Reconstitutions paléo-paysagères.»

Vous trouverez ci-dessous les liens permettant d’accéder aux documents pdf de la thèse de Loïc Gaudin.

image001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Afin de ne pas imposer des délais de téléchargement trop longs les 2 tomes ont été divisés en plusieurs parties :

 

Vous trouverez aussi 4 liens correspondant aux 4 études polliniques réalisées au cours de la thèse :

Résumé :

Afin d’étudier et de représenter l’évolution spatio-temporelle de la végétation du nord-ouest de la France depuis la fin de la dernière glaciation, un protocole mettant en œuvre des outils d’analyses cartographiques (SIG) et statistiques a été mis au point.
Ce travail a entraîné la saisie d’environ 150000 données géoréférencées (archéobotaniques, géographiques, archéologiques, édaphiques, géologiques, météorologiques…) et des méthodes d’analyses ont été développées. Ainsi, pour chaque période chronologique on a cherché à obtenir :

  • des tendances de la répartition spatiale des données archéobotaniques (ex. krigeage des taux de pollen d’arbres),
  • des corrélations spatiales entre paramètres paléoenvironnementaux et activités humaines, (ex. distribution des taux de pollen d’arbres et répartition des sites archéologiques),
  • des analyses globales des données archéobotaniques, anthropiques et abiotiques grâce à l’utilisation d’analyses multivariées (utilisation du principe de la co-inertie).

Pour mettre en perspective les résultats archéobotaniques, des reconstitutions paléo-paysagères de trois sites à vocations patrimoniales (culturelles et naturelles) ont été intégrées dans des projets d’aménagements paysagers.

Abstract :

To study and to represent space-time evolution of the Armorican vegetation (N-W  France) since the end of the last glaciation, a method using cartographic (GIS) and statistical tools was developed. This work involved the recording of 150000 spatial data (archeobotanic, geographical, geological, archaeological…) and analysis methods were developed.  Thus, for each period we tried to obtain :

  • layout trends of the archeobotanic data (e.g. krigeage of the AP),
  • space correlations between palaeo-environmental parameters and human activities,
  • global studies of the archeobotanic and abiotic data thanks to multivariate analysis.

To promote the archeobotanic results, past-vegetation reconstitutions of three sites with natural or cultural patrimonial vocations were integrated in landscape planning projects.