Guichainvile (27) : Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique de « La Zone de la Tourelle » à Guichainville (27).

Cette étude présente les résultats d’analyses de restes charbonneux prélevés lors d’une fouille menée à Guichainville (27).
Le site correspond à une petite occupation rurale mérovingienne isolée. Aucune occupation « fossoyée » antérieure au même emplacement, à l’exception de fossés de parcellaire n’a été identifiée. Selon G. Deshaye, l’occupation semble relativement lâche, sans traces de remaniement de l’habitat, donc probablement de courte durée, autour des VIe-VIIe siècles.
Concernant les restes charbonneux, il s’agit de prélèvements réalisés dans 14 dépôts sédimentaires (ou unités stratigraphiques) situés dans 8 cavités. Les cavités concernées (datées par la céramique noyée dans leurs comblements) ne sont pas particulièrement caractérisées, à l’exception de ce qui s’apparente à un four culinaire (cavité 479).
Au regard du contexte archéologique et des premiers éléments d’interprétation du site, l’analyse antharcologique a été menée en fonction de trois objectifs :

  • Caractériser la qualité du combustible du four (à vocation domestique ou
    artisanale?),
  • percevoir la qualité du combustible utilisé sur le site et si les charbons ont fait
    l’objet de pratiques de charbonnage.
  • caractériser les boisements qui existaient dans l’aire de ramassage.

    L’opération archéologique a été réalisée par la Mission Archéologique
    Départementale de l’Eure sous la direction de M. Deshayes. L’étude a été
    commandée par M. Deshayes, responsable d’opération, avec l’accord de son directeur M. Brun.