Mignières (28) : Analyse des fragments charbonneux prélevés lors de l’opération archéologique du «Clos de l’Ouche » à Mignières (28). Opération MIG_100_02

Ce document présente les résultats d’analyses de restes charbonneux prélevés lors d’une fouille menée sur le site du « Clos de l’Ouche » sur la commune de Mignières (28).
Le site concerne plusieurs occupations qui s’étendent de la période néolithique à la période industrielle.
Les analyses anthracologiques présentées dans ce rapport concernent plus
précisément des rejets d’un établissement agricole du Haut empire et des rejets de de combustion de la période mérovingienne.
Pour la période mérovingienne, les contextes de collectes de charbons sont
essentiellement des comblements de fours et de fosses d’accès. En revanche les structures sont plus variées pour la période du Haut-Empire : comblements de caves, de fours, de fosses, d’un fond de cabane.
Beaucoup des charbons prélevés de façon « éparse » (exemple dans les
comblements de fosses et de caves) correspondent vraisemblablement à des rejets de combustions domestiques, mais quelques prélèvements associés à des structures de type « four » pourraient permettre d’aborder des aspects plus fonctionnels.
Au regard du contexte archéologique et des premiers éléments d’interprétation du site, l’analyse anthracologique a été menée en fonction de trois objectifs :

  • Tenter de percevoir l’origine des rejets de charbons de l’établissement agricole du
    Haut-Empire. A-t-on affaire à des restes de combustible ou de bois d’oeuvre (ex.
    pour les fonds de cabane),
  • tenter de caractériser la qualité du combustible utilisé sur le site. En déduire si les
    assemblages ont fait l’objet de pratiques de charbonnage, s’ils sont plutôt
    caractéristiques d’usages domestiques ou artisanaux,
  • caractériser les boisements qui existaient dans les aires de ramassage.

Cette opération a été menée par le service archéologique de la Ville de Chartres. La fouille ci-présente a été dirigée par Pascal Gibut, archéologue du service archéologique. L’étude a été commandée par le service avec l’accord de son directeur Monsieur Laurent Coulon.