Beauvais (60), site du théâtre beauvaisis : étude anthracologique

prélèvements réalisés lors de l’opération archéologique du théâtre Beauvaisis à Beauvais (60). Les charbons ont été prélevés à l’intérieur du comblement d’une fosse du 13e – 14e siècle.
Le site a été fouillé par le service archéologique de la ville, sous la direction de Monsieur Sébastien LEFEVRE. L’étude a été commandée par le service avec l’accord de son directeur Monsieur Jean-Marc FEMOLANT.

Les restes anthracologiques proviennent de six prélèvements réalisés à l’intérieur du comblement d’une cavité d’environ 2 mètres sur 2 mètres et de 30 à 40 cm de profondeur. Le comblement de cette cavité est attribué au 13e – 14e siècle. Les parois de la fosse ne présentaient pas de traces de rubéfaction. Les rejets de combustion sont donc probablement en position secondaire. Deux US ont été discernées à l’intérieur du comblement : les US 1037.1 et US 1037.3.
Beaucoup de graines ont été identifiées à l’intérieur de ce comblement ce qui tendrait à interpréter l’ensemble comme des rejets de combustion issus d’un grilloir. Nous notons aussi des restes osseux et de coquilles.

Cette étude vient apporter des éléments d’interprétation sous l’angle des vestiges ligneux. 610 charbons ont été étudiés pour 16 lots provenant de deux US et six prélèvements.

plus utilisés sont par ordre d’importance : le chêne (Quercus sp.), le hêtre (Fagus sylvatica), puis dans une moindre mesure le chêne-châtaignier (Quercus sp. – Castanea sp.), le noisetier (Corylus avellana), le bouleau (Betula sp.), l’érable (Acer sp.), la famille des Pomoïdées, le sureau (Sambucus sp.), le genre Prunus sp., le houx (Ilex aquifolium), le saule (Salix sp.), le saule / peuplier (Salix sp. / Populus sp.), l’aulne (Alnus sp.). Notons que les derniers taxons ne sont représentés que par quelques occurrences.

Notons l’identification de traces de xylophages (identifiées comme des galeries de « la petite vrillette » par Magali Toriti).